Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

TÉLÉPHONIE MOBILE:ENCORE DU MOUVEMENT À ETO’O TÉLECOM


Ecrit Par le 14 Jan 2013 Publié dans la categorie: Actualités, Société


L’entreprise du célèbre footballeur a un nouveau DG et donne des signes d’instabilité.Le printemps n’a pas duré pour la jeune société de téléphonie mobile virtuelle qui, quelques mois seulement après son lancement à Douala, connait d’énormes difficultés managériales et techniques. Récemment, un deuxième directeur général a été désigné en la personne du Français Hervin Perrin. Auparavant, Jean Bosco Massoma, directeur administratif et financier de l’entreprise, assurait l’intérim de Charles Gueret, débarqué le 5 septembre 2011.

En collaboration avec Orange-Cameroun à laquelle elle achète du crédit en gros pour le revendre, la société Set mobile a officiellement lancé ses activités en juillet 2012, après moult tergiversations qui ont quelque peu émoussé l’attente de nombreux clients potentiels. Après seulement sept mois de fonctionnement, la société connait déjà deux changements de directeur général, signe que le managériat de l’entreprise pose problème.

Herve-Perrin

Difficultés

Et pour bien montrer à l’opinion nationale qu’Eto’o telecom SA court à sa perte si des mesures salutaires ne sont pas prises dans le management de la structure, des partenaires de Set mobile ont, le 20 décembre dernier, tenu une conférence de presse à Douala où ils ont dévoilé les manquements et les errements de la gestion des responsables de la société. «Il y avait dix agences. Quatre ont fermé et six sont des agences fantômes. Les puces vendues sont également des puces fantômes», affirmait à l’occasion Aïcha Ngogang, l’une des partenaires.

Selon les anciens employés et partenaires de Set mobile, l’entreprise n’est pas viable et ne pourra tenir longtemps. Outre la mauvaise qualité de service décriée par certains et les problèmes de tarification mis en avant par d’autres, il y a surtout les relations tendues avec les partenaires commerciaux dont certains se disent floués.

Selon eux: «si vous êtes distributeur, vous avez 15 millions de chiffre d’affaires en juillet, 5 millions en août, et un million en septembre, cela veut dire qu’il y a problème», affirme un distributeur de la marque. Le nouveau DG aura fort à faire pour relancer une société virtuellement en faillite. Les difficultés sont nombreuses et variées. Sur les dix agences opérationnelles en juillet, cinq ont arrêté les opérations de recharge des cartes téléphoniques car pour elles, l’activité n’est pas rentable.

Les spécialistes du secteur croient savoir que Set mobile n’a pas su bien négocier auprès de son partenaire Orange-Cameroun, une tarification de vente de crédit attrayante qui lui aurait permis de baisser sensiblement ses offres face à la concurrence. En restant sur la même ligne tarifaire que son livreur,

Set mobile ne peut tenir la route, commente un spécialiste. Une nouvelle campagne promotionnelle de nouveaux tarifs a été lancée depuis le mois dernier. Mais, ces tarifs ne sont pas très différents de ceux des concurrents. C’est dire ce qui attend Hervin Perrin, le nouveau directeur général.

© L´Actu : Alphonse Sinkam

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *