Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Transport aérien: Le 3e avion de Camair-co déjà livré

La Nouvelle Expression

Ecrit Par le 24 May 2011 Publié dans la categorie: Actualités, Economie


Comme promis il y a quelques semaines, le 2ème Boeing 737-700 est arrivé le 20 mai 2011 à Douala. La Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co) a reçu un nouvel avion ce vendredi 20 mai 2011.

Camair-co

Camair-co

Il s’agit du 2eme Boeing 737-700 qui, comme le premier du genre, sera utilisé en leasing, c’est-à-dire la location-vente. L’avion se trouve actuellement à l’ancien aéroport de Douala, précisément dans la base technique de Camair-Co où il va subir quelques vérifications d’usage avant de se lancer à l’assaut des airs. D’après les responsables de Camair-Co, cet avion, âgé de moins de 5ans, vient de l’Irlande qui a gagné le contrat de « branding » (décoration) de tous les aéronefs de la compagnie aérienne camerounaise. Son premier vol est prévu pour le 20 juin 2011, d’après Alphonse Béa, le responsable des ventes de la compagnie aérienne, particulièrement fier de cette nouvelle acquisition. « C’est une bonne nouvelle pour la compagnie, car ce nouvel avion va nous permettre d’ouvrir plus de lignes africaines », indique-t-il. Il y en a cinq au total. Libreville (Gabon), Brazzaville (Congo), Bangui (Rca), Lagos (Nigeria) et Dakar au Sénégal. Toutes ces nouvelles lignes, d’après les prévisions, doivent être ouvertes en juin prochain en principe. Actuellement, Camair-Co compte trois avions. Deux Boeing 737-700 immatriculés respectivement ayant chacun 12 places en classe affaire et 116 en classe économique, et un Boeing 767-300 Er d’une capacité de 30 places en classe affaire et 181 en classe économique. C’est « Le Dja ». Cet appareil est en maintenance depuis six jours à la base technique de Douala. Cette maintenance est assurée par les ingénieurs de Lufthansa, le partenaire technique de la compagnie. La maintenance, d’après le communiqué de presse signée le 21 mai par le directeur général adjoint de l’entreprise s’achèvera demain 24 mai 2011. Cela veut simplement dire que les vols à destination de Paris ont été suspendus pendant cette période.

30% de taux de remplissage

« Chez nous la sécurité est notre priorité. C’est d’ailleurs notre première valeur. Les deux autres étant la régularité et la qualité de service », soutient Alphonse Béa. Les médias de la capitale économique ont été invités à la base technique ce dimanche 22 mai 2011, afin d’apprécier les trois avions, comme pour dire que Camair-Co réalise ses promesses. Avec ces nouvelles lignes, la compagnie camerounaise espère gagner de nouveaux passagers. En effet, durant son premier mois d’activité, elle n’a rempli ses avions qu’à hauteur de 30%, alors que le taux minimum de remplissage considéré comme raisonnable est de 66%, selon son directeur général Alex Van Elk.

Créé en 2006 par décret présidentiel, Camair-Co a effectué son premier vol officiel le 28 mars 2011 entre Douala et Yaoundé avant d’effectuer dans la même nuit un vol Douala – Paris. L’entreprise a établi ses quartiers pour l’instant à l’immeuble Pmuc à Akwa en attendant que ses locaux de Bonanjo soient réhabilités. Le directeur général et son adjoint ont été installés le jeudi 27 janvier, à Douala, par le ministre d’Etat, ministre des transports (Mintrans), Bello Bouba Maïgari. Alex Van Elk et Emmanuel Mbozo Ndo avaient été nommés respectivement à ces fonctions en février et en décembre 2010. Alex Van Elk est crédité d’une solide formation. Il a de solides connaissances en management et en contrôle aérien. Il a, entre autres, occupé déjà les postes de contrôleur aérien, responsable qualité, de la logistique, directeur des opérations, directeur exécutif et directeur général de deux compagnies aériennes au Nigeria et une au Gabon.

Quant à Emmanuel Mbozo, il est né le 13 novembre 1955 à Foulassi, dans la région du Sud. C’est un pilote professionnel de 1ère classe qui a fait l’essentiel de ses études en Tunisie. Il a travaillé à la Camair comme pilote jusqu’en 2008, avant d’être rappelé au Mintrans où il travaillait avant d’être recruté par Camair-Co.