Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Trois enfants assassinés, que s'est-il passé ?

Le Jour

Ecrit Par le 10 Nov 2017 Publié dans la categorie: Actualités, Faits Divers, Société


Steve-Michel-Setane

Enquête sur l'horreur au quartier Kondengui.

Ce 8 novembre 2017, Steve Michel Setane,  un Suisse d’origine camerounaise était à la clinique Le Jourdain, située au quartier Nlongkak pour quelques soucis de santé. Escorté par les policiers de la Division régionale de la police judiciaire du Centre (Drpj), cet homme de 28 ans, accusé d’avoir tué ses trois enfants depuis la semaine dernière au quartier  Kondengui à Yaoundé a regagné sa cellule vers 11h, après quelques examens médicaux.

Il est gardé à vue depuis le 1er novembre 2017. Ce jour-là, l’homme est allé se réfugier à l’ambassade de Suisse, où il aurait déclaré qu’il avait tué ses enfants. Les responsables de l’ambassade ont aussitôt saisi les autorités judiciaires. Rendues au quartier Kondengui, les forces de l’ordre vont retrouver trois corps en état de décomposition. Chacun présentait plusieurs coups de poignards au niveau du ventre. Cette même nuit, les responsables de la mairie de Yaoundé 4ème sont allés inhumer les corps.

Celui qui est considéré comme étant le présumé meurtrier de ses propres enfants dont l’âge varie de deux à dix ans a été aperçu samedi dernier à son domicile à Kondengui en compagnie des enquêteurs traitant de ce drame qui suscite toujours les interrogations. « Les enquêteurs sont arrivés ici samedi, ils sont entrés dans la maison avec Setane. Ils ont pris son ordinateur portable, les photos et plusieurs autres objets.

On les a vu mesurer la hauteur des murs de la clôture de la villa. Ils sont repartis », explique un voisin du présumé meurtrier. Si la police s’est rendue samedi dernier au quartier Kondengui, c’est parce que Steve Michel Setane, lors d'une audition, a nié avoir tué ses trois enfants. La police multiplie les auditions, la gérante d'une boutique au quartier Kondengui, considérée comme la voisine la plus proche du présumé meurtrier a été entendue à la Drpj : « J’ai été convoquée par la police pour parler de ce monsieur. J’ai dit aux enquêteurs que ce jeune homme, bien que je ne maitrise pas parfaitement sa vie, était comme mon fils. Il passait presque toutes ses journées assis devant ma boutique,  nos deux domiciles sont voisins. Depuis son retour au Cameroun il y a moins de sept mois, il ne travaillait pas.

Il a quatre taxis et chaque soir, les chauffeurs lui versaient la recette à domicile. Ceux-ci n’entraient pas chez lui, tout se faisait au portail. Ses enfants ne sortaient que lorsqu’ils voulaient acheter quelque chose à la boutique », explique la gerante de la boutique. La villa où le drame a eu lieu est toujours scellée.

Audition

A la Drpj mercredi, une source a affirmé que la ménagère du présumé meurtrier a aussi été entendue. Cette jeune fille avait été prévenue au téléphone, samedi surpassé, par son patron, de sa mise au repos pendant quatre jours. "Steve Michel Setane avait demandé à sa ménagère de ne pas venir au travail parce qu’il comptait aller à Douala avec les enfants », affirme une source. Lundi, deux jours avant la découverte des corps, le chauffeur est venu prendre les enfants pour l’école. Mais Steve Michel Setane lui a aussi expliqué qu’il voulait les emmener en voyage.

Les sources du  Jour affirment que le 30 octobre dernier, les enfants étaient déjà morts : « Ils ont probablement été tués dans la nuit de dimanche à lundi », explique-t-on à la Drpj. Depuis l’interpellation du présumé meurtrier, les enquêteurs sont confrontés à une difficulté. Le suspect se montrerait peu disert sur les questions qui lui sont posées. Que faisait-il en Suisse ? Qui est cette Brésilienne avec qui il vit en union depuis une dizaine d’années ? Pourquoi Steve Michel Setane est–il  revenu au Cameroun avec ses trois enfants ? Pourquoi son épouse a-t-elle décidé de rester en Suisse, quelle activité y exerce-t-elle ? C'est encore le flou sur le quotidien de ce ménage.

Nos sources affirment que depuis l’annonce de la mort des trois enfants, leur maman n’est toujours pas arrivée au Cameroun. Cela fait environ six mois que Steve Michel Setane  qu’on présente comme un originaire de la région du Sud est arrivé au Cameroun. « Il est venu le même jour avec ses trois enfants et son épouse. Lorsqu’ils ont aménagé dans la villa qu’il loue, son épouse est rentrée en Suisse », explique habitant de Kondengui. Au quartier Kondengui hier, Hervé que nous avons retrouvé dans un bar s’est présenté comme un cousin de Steve Michel Setane. Hervé fait savoir que c’est lorsque la nouvelle de la mort des trois enfants a été diffusée dans les médias que certains membres de sa famille ont su où il habitait :

« Steve Michel ne me connaît véritablement pas parce qu’il est parti en Suisse alors qu’il n’avait que 10 ans. C’est un jeune homme qui vivait au quartier Ekounou avant de quitter le pays. Sa mère vit toujours dans ce quartier. C’est un enfant qui a toujours été très distant envers sa famille. Cette façon de vivre nous a obligés à nous éloigner de lui. Mais à ma connaissance, personne dans la famille n’a de problèmes avec lui. »

Le Jour : Prince Nguimbous

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *