Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Un appui de 400 millions de FCFA de la Guinée équatoriale au Cameroun pour la formation des policiers

APA News

Ecrit Par le 20 Aug 2012 Publié dans la categorie: Actualités, Cooperation Internationale, Guinée, Guinée Equatoriale


La Guinée équatoriale a offert un appui financier de 400 millions de francs CFA au Cameroun pour soutenir la formation à l’Ecole nationale supérieure de police (ENSP), et a décidé par la même occasion d’envoyer cent stagiaires équato-guinéens pour parfaire leur formation policière au Cameroun, a appris APA vendredi de source officielle.

Le secrétaire général du ministère équato-guinéen chargé de la Sécurité nationale, Eduardo Minang Ezema Ebeme, a remis séance tenante « une somme de 400 millions de francs CFA » au Délégué général à la sûreté nationale (DGSN), Martin Mbarga Nguélé, avant de louer « les bonnes relations de fraternité » qui existent entre les deux pays.

Cet argent, a précisé le chef de la délégation équato-guinéenne, a pour but de renforcer l’excellence dans les écoles de formation de la police, notamment à l’ENSP de police de Yaoundé et au Centre d’instruction et d’application de la police (CIAP) de Mutenguené, dans la région du Sud-ouest.

Pour la prochaine année académique, 100 stagiaires de la Guinée équatoriale sont admis dans ces deux écoles de formation, soit 50 policiers stagiaires et 30 élèves inspecteurs de police au CIAP, et 20 commissaires de police à l’ENSP.

Le DGSN qui a remercié « la Guinée équatoriale, ce pays frère et ami », a également souhaité une coopération plus accrue des deux pays en matière de sécurité, tant il est vrai que les heurts se multiplient à la frontière entre la police équato-guinéenne et les commerçants camerounais et dont une mauvaise gestion peut sérieusement entamer les relations de bon voisinage.

Une « incompréhension » a provoqué la fermeture de la frontière terrestre entre les deux pays en mars 2012, celle-ci ayant été rouverte il y a seulement deux semaines après maintes conciliabules entre les autorités camerounaises et équato-guinéenne.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current day month ye@r *