Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Un Camion écrase une Femme de 73 ans à bertoua

Cameroon Tribune

Ecrit Par le 8 Apr 2014 Publié dans la categorie: Actualités, Faits Divers, Société


bertoua

L’accident s’est produit  dimanche, au carrefour Yademe, au centre-ville.

Djoyep Rebecca, 73 ans, a été écrasée par un camion, immatriculé 18T1895. Le chauffeur du véhicule, de nationalité tchadienne, Saleh Zene Nahar a été placé en garde-à-vue. L’accident s’est produit le 6 avril, vers 7h du matin, au lieu dit carrefour Yademe, au centre-ville de Bertoua. Le corps de l’infortunée a été réduit en morceaux. Une foule immense de riverains s’est dép

L’accident s’est produit  dimanche, au carrefour Yademe, au centre-ville.

Djoyep Rebecca, 73 ans, a été écrasée par un camion, immatriculé 18T1895. Le chauffeur du véhicule, de nationalité tchadienne, Saleh Zene Nahar a été placé en garde-à-vue. L’accident s’est produit le 6 avril, vers 7h du matin, au lieu dit carrefour Yademe, au centre-ville de Bertoua. Le corps de l’infortunée a été réduit en morceaux. Une foule immense de riverains s’est déportée sur le lieu, empêchant ainsi pendant trois heures la circulation sur cette route principale.

L’accident a aussi endommagé une voiture Carina immatriculée CE 269 AK. « J’ai eu la vie sauve, en virant dans un caniveau. Le camion a percuté ma voiture, sans me toucher », témoigne Armand Ndeuke. Selon le rescapé, le gros porteur était en descente libre, après avoir traversé le carrefour de la Communauté urbaine, roulant en sens inverse, à vive allure.

Djoyep Rebecca, se trouvant de l’autre côté du carrefour a voulu traverser la chaussée. « La défunte a été fauchée par la roue arrière du véhicule », précise James Nathan Betougou, témoin de la scène. Selon notre source, le chauffeur a klaxonné et fait des manœuvres pour éviter le pire.

Mais en vain. C’est Saleh Nabar, lui-même, qui a alerté les éléments de la gendarmerie nationale. Le colonel Ekongwesse Divine Nnoko, commandant la légion de gendarmerie, en compagnie de quelques éléments, est arrivé sur le lieu du drame. Des policiers et sapeurs-pompiers sont également descendus sur le site, pour enlever le corps de la pauvre dame. Le corps a été remis à la famille et une enquête a été ouverte.

© Cameroon Tribune : Pierre CHEMETE

ortée sur le lieu, empêchant ainsi pendant trois heures la circulation sur cette route principale.

L’accident a aussi endommagé une voiture Carina immatriculée CE 269 AK. « J’ai eu la vie sauve, en virant dans un caniveau. Le camion a percuté ma voiture, sans me toucher », témoigne Armand Ndeuke. Selon le rescapé, le gros porteur était en descente libre, après avoir traversé le carrefour de la Communauté urbaine, roulant en sens inverse, à vive allure.

Djoyep Rebecca, se trouvant de l’autre côté du carrefour a voulu traverser la chaussée. « La défunte a été fauchée par la roue arrière du véhicule », précise James Nathan Betougou, témoin de la

L’accident s’est produit  dimanche, au carrefour Yademe, au centre-ville.

Djoyep Rebecca, 73 ans, a été écrasée par un camion, immatriculé 18T1895. Le chauffeur du véhicule, de nationalité tchadienne, Saleh Zene Nahar a été placé en garde-à-vue. L’accident s’est produit le 6 avril, vers 7h du matin, au lieu dit carrefour Yademe, au centre-ville de Bertoua. Le corps de l’infortunée a été réduit en morceaux. Une foule immense de riverains s’est déportée sur le lieu, empêchant ainsi pendant trois heures la circulation sur cette route principale.

L’accident a aussi endommagé une voiture Carina immatriculée CE 269 AK. « J’ai eu la vie sauve, en virant dans un caniveau. Le camion a percuté ma voiture, sans me toucher », témoigne Armand Ndeuke. Selon le rescapé, le gros porteur était en descente libre, après avoir traversé le carrefour de la Communauté urbaine, roulant en sens inverse, à vive allure.

Djoyep Rebecca, se trouvant de l’autre côté du carrefour a voulu traverser la chaussée. « La défunte a été fauchée par la roue arrière du véhicule », précise James Nathan Betougou, témoin de la scène. Selon notre source, le chauffeur a klaxonné et fait des manœuvres pour éviter le pire.

Mais en vain. C’est Saleh Nabar, lui-même, qui a alerté les éléments de la gendarmerie nationale. Le colonel Ekongwesse Divine Nnoko, commandant la légion de gendarmerie, en compagnie de quelques éléments, est arrivé sur le lieu du drame. Des policiers et sapeurs-pompiers sont également descendus sur le site, pour enlever le corps de la pauvre dame. Le corps a été remis à la famille et une enquête a été ouverte.

© Cameroon Tribune : Pierre CHEMETE

scène. Selon notre source, le chauffeur a klaxonné et fait des manœuvres pour éviter le pire.

Mais en vain. C’est Saleh Nabar, lui-même, qui a alerté les éléments de la gendarmerie nationale. Le colonel Ekongwesse Divine Nnoko, commandant la légion de gendarmerie, en compagnie de quelques éléments, est arrivé sur le lieu du drame. Des policiers et sapeurs-pompiers sont également descendus sur le site, pour enlever le corps de la pauvre dame. Le corps a été remis à la famille et une enquête a été ouverte.

© Cameroon Tribune : Pierre CHEMETE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *