Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Un censeur se pend à Nkongsamba

Cameroon Tribune

Ecrit Par le 17 Aug 2012 Publié dans la categorie: Actualités, Faits Divers, Société


Paul Sanjong,la cinquantaine, à été retrouvé mort dans son bureau mardi matin.

La nouvelle est au bout de toutes les lèvres depuis hier matin à Nkongsamba, dans le Moungo. Paul Sanjon, 56 ans et censeur n°3 au lycée de Baré est mort pendu. Ce matin à son domicile sis au lieu dit Crtv au quartier Lele, la tristesse se lit sur les visages des membres de sa familles et des proches qui se relaient sur les lieux. Selon Gabriel Nana, censeur n°1 au lycée de Baré, c’est un collègue qui mardi matin vers 9h découvre le corps sans vie qui quinquagénaire.

Paul Sanjon gisait au bout d’une corde attachée au plafond de son bureau. Le défunt a laissé une lettre dans laquelle il fait état du mépris manifesté envers lui au sein de sa famille, qui l’aurait poussé à mettre fin à ses jours, avons-nous appris de sources concordantes. Mais l’agression subie par ce fonctionnaire jeudi dernier y est vraisemblablement aussi pour beaucoup. Jeudi dernier, des malfrats l’ont dépouillé à Douala d’une somme de 720 000 F qu’il venait de percevoir au titre d’un rappel de salaire.

« Des collègues et moi, nous en avons parlé avec lui. Il nous a dit que tout allait bien. Il a même appelé l’un de ses fils qui est en Europe avec qui il a discuté. Nous sommes surpris de ce qui arrive », ajoute Gabriel Nana. L’une des sœurs du défunt de préciser que les problèmes évoqués dans la lettre découlent de la relation avec son épouse au sein de son ménage. Car il aurait dans la lettre également demandé des excuses à ses sœurs et autre proches pour l’acte qu’il se préparait à poser, tout en mentionnant la chronologie de son suicide. Ainsi aurait-il quitté son domicile à minuit, serait arrivé au bureau près d’une heure plus tard et vers 2h30 il était sous sa potence.

Le commandant Romuald Egougo du peloton de gendarmerie mobile de Nkongsamba et ses hommes ont ouvert une enquête. Au moment où nous quittions le domicile du défunt ce matin, l’épouse du défunt venait d’être emmenée pour être auditionnée. Paul Sanjon laisse une veuve et cinq enfants.

© Cameroon Tribune : Hugues Marcel TCHOUA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *