Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Week-end : Musique et cinéma au menu


Ecrit Par le 3 Apr 2009 Publié dans la categorie: Actualités, Culture, Musique


baba-maalBaba Maal et Magic System vont se donner la réplique au cours de quatre concerts à Yaoundé et à Douala.

Le week-end qui s’annonce paraît riche en événements d’envergure. Des événements dont la musique se taille la part du lion. Il y a d’abord ces artistes à la renommée internationale et originaires de l’Afrique de l’Ouest qui, comme s’ils s’étaient passé le mot, seront les hôtes du pays de Manu Dibango pour deux concerts que les fans nombreux attendent avec impatience. Le groupe ivoirien Magic System sera ainsi en spectacle, dans le cadre d’une tournée goupillée par Chinois Yangueu sous son label “CY Entertainment”, au collège de la salle de Douala. Mais la veille, le Sénégalais Baba Maal aura donné un concert à Douala Bercy. Si le rappeur Valsero et l’humoriste Narcisse Kouokam seront en première partie de Magic System, Baba Maal a lui jeté son dévolu sur les groupes Faada Kawtal et Macase ; pour un événement qui puise son prétexte dans le concept “Sénégal Zoom” et qui clôturera une semaine consacrée à la culture de son pays à Douala.

Après la capitale économique, la deuxième mi-temps de ce match à distance se déroulera à Yaoundé. Ce sera dimanche 5 avril. Pendant que les Ivoiriens seront au Club Camtel à Nlongkak, le Sénégalais prendra les hauteurs avec un spectacle annoncé au Palais des congrès. Les mélomanes de Yaoundé pourront aussi se déplacer au Collège de la gaieté sis à la nouvelle route Bastos, à côté de la station service Tradex, pour un spectacle de musique gratuit cet après-midi même. Où sont annoncé Ledoux Marcellin, Isnebo, Thierry Olemba, Jocelyne Biz-ar et bien d’autres pour un spectacle organisé par le magazine “100% Jeunes”. Le public de Douala quant à lui aura droit à un concert du groupe Bolo Bwa Bossa au Centre culturel Blaise Cendrars (Ccbc). Un groupe qui travaille sur un concept qui mêle mélancolie langoureuse et rythmique endiablée de samba et de saveurs latino-américaines.

A côté de la musique, le cinéma ne sera pas en reste. C’est ainsi que dans le cadre du Cycle documentaire “Sur fond d’Afrique'”, le Centre culturel Blaise Cendrars de Douala servira de cadre à la projection d’un documentaire de Hubert Samper à 16h. Une Å“uvre qui a pour théâtre la Tanzanie. Où le Lac Victoria a été l’objet dans les années 60 d’une expérience scientifique curieuse : l’introduction dans ses eaux d’un gros poisson, la perche du Nil, et qui en a fait aujourd’hui le théâtre du pire cauchemar de la civilisation. Le Centre culturel François Villon de Yaoundé pour sa part ne sera pas à la traîne avec une nouvelle projection le même samedi à 19h du long métrage de Francine Kemegni intitulée “Dans l’ombre d’une autre” et qui revient sur la thématique de la polygamie d’un fonctionnaire tiraillé entre les désirs de sa mère et les siens.

Les adeptes de la pensée auront aussi leur rendez-vous. Ceci dans la mesure où une conférence sur l’archéologie est annoncée du côté du Ccbc. Conférence au cours de laquelle seront présentés au public les résultats d’une étude menée par les chercheurs de l’Ird sur le site de Dibamba et qui révèle la présence en cet endroit d’une présence humaine vielle de 200 ans. Des travaux qui ont eu lieu en prélude au projet de construction de la centrale thermique de la localité par la compagnie d’électricité Aes Sonel.

Parfait Tabapsi. Mutations