Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Yaoundé: Sur la «route du président»

Le Jour

Ecrit Par le 22 Mar 2014 Publié dans la categorie: Actualités, Faits Divers, Société


yaounde-rond-point-poste

Ce vendredi 14 mars 2014, au beau milieu de Yaoundé, une jeune femme prend une douche en plein air, et pas n’importe où! Elle se baigne sur la «route du président», celle qui divise le rond-point de la Poste centrale en deux. La jeune femme n’a rien à voir avec celles qui, sorties de véhicules de luxe, se dénudent pour se donner en spectacle. C’est une indigente qui, comme la plupart des enfants de la rue et d’autres personnes de la même condition qu’elle trouvent ici une occasion de se laver à de l’eau propre. La scène ne choque donc plus ceux qui y ont leurs habitudes. Pourtant, c’est une drôle d’image pour un tronçon de route strictement réservé au cortège présidentiel. Et encore. Certains enfants de la rue y ont presqu’élu domicile. En journée, c’est ici qu’ils viennent tuer le temps, se droguer à la colle, dormir ou encore mendier. Et ce n’est pas sans conséquence. Ils se soulagent au pied d’un des grands réverbères trônant sur ce rond-point. L’odeur fétide qui s’en dégage n’est pas pour attirer les usagers des jardins publics.

Arrivée du tour cycliste du Cameroun oblige, les enfants de la rue ont quelque peu déserté leur «Q.G» ce mardi 18 mars 2014. Les photographes, eux, sont là, comme tous les jours. Malgré la cohabitation difficile avec ces voisins imprévisibles, ils tiennent le coup. Mais, leur principale contrainte, c’est le fait qu’ils ne puissent pas travailler sereinement les jours où le Président de la République doit emprunter cette voie. «Certains policiers nous donnent quelques heures, puis, nous demandent de libérer. D’autres ne nous donnent pas la moindre occasion de glaner quelques sous», se plaint un de ces photographes. Il a figé son regard sur les hommes en uniforme de couleur orange qui démontent le monument de l’Indépendance et de la Réunification.

Paranoïa?

Pour les automobilistes en revanche, l’interdiction est permanente. En effet, l’automobiliste lambda n’a pas le droit d’y Circuler. D’après un officier de police, toute violation est passible d’une amende. Par ailleurs, des panneaux installés sur cet axe signalent qu’arrêts et stationnements y sont interdits. Des interdits qui ne datent pourtant pas de l’inauguration de cette voie, au début des années 80. Abdoul B. est né et a grandi non loin du rond-point de la Poste centrale. Il se souvient qu’à l’époque, cette route était ouverte à la circulation. Elle l’est d’ailleurs restée jusque dans les années 90.

Certains évoquent des raisons de sécurité pour justifier que ce passage soit réservé au cortège présidentiel. Pour d’autres, cette voie ne doit absolument plus être ouverte à la circulation, étant donné que lorsqu’elle a été construite, le parc automobile n’était pas aussi dense qu’aujourd’hui. Pour d’autres encore, c’est de la simple paranoïa, sinon le cortège du président suivrait le sens giratoire, comme il le fait pour les quatre ronds-points qu’il traverse du Palais de l’Unité jusqu’à la Place Ahmadou Ahidjo.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *